//
you're reading...
Cuisine

Faire des makis – essai 1

Hello le monde,

Faire des makis aussi beaux qu’au restaurant, c’est la classe. Mais c’est surtout difficile. Dans les livres, sur les blogs, ça a l’air easy de chez easy, genre « mettre le riz sur la feuille de nori et rouler ». Hum. J’ai fait un petit essai rapide dimanche soir, et peux vous dire que ce n’est pas aussi simple. Reprenons donc ensemble les étapes de la préparation, jusqu’à arriver à en faire des beaux.

Étape 0 : acheter les ingrédients

Faire des makis

Déjà, où aller ? Je vous propose l’Asian Store, enfin le « Paris Store supermarché asiatique ». Je vais à celui de la rue de l’évangile, dans le 18ème, métro Marx Dormoy. Il est géant, et on y trouve tout, tous les produits asiatiques mais aussi des choses qui n’ont aucun rapport avec l’Asie, comme de la mozzarella.

Une fois rendue dans le magasin, on va commencer par le riz. Là bas, il n’y a que des riz dont le nom est illisible pour nous autres occidentaux. Je prends du « riz basmati », en sac de 1 kg pour commencer. On prendra le sac de 20 kg plus tard.

On passe par le rayon des sauces pour prendre de la sauce soja salé, classique chez nos amis chinois. Je conseille de prendre une grande bouteille (non, pas le bidon de 5 L non plus) car çà part rapidement, on a vite fait d’en mettre dans toutes les marinades.

Petit crochet pour acheter l’indispensable tapis makisu, un petit tapis de bambou dans lequel on va rouler les bêtes. A mon Asian Store, c’est avec les vaisselles (vous pouvez également prendre des minis ramequins pour les sauces et des assiettes où présenter vos réalisations, personnellement, je garde ça pour le jour où je maitriserai l’art du maki).

Ensuite, rayon japonaiserie : attention, certaines sauces comme la soja sucrée ne sont qu’au rayon Japon. Pas de ça chez les chinois. Dans ce rayon (à l’Asian du 18ème: celui des boites de conserve, au bout), on trouvera de la sauce soja sucrée, du wasabi en pâte, du gingembre confit, du vinaigre de riz, et biensûr des feuilles de nori, les algues qui vont entourer nos makis. Il nous faudra aussi du sucre et du sel, ce que vous avez surement déjà.

Reste de quoi remplir nos makis : personnellement, je n’ai pas osé attaquer avec des makis au poisson cru, étant donné mon manque de confiance dans la réalisation de la recette. J’ai pris un concombre, on peut prendre aussi un avocat, ou ce que vous voulez !

En résumé, pour qqs makis, nous aurons besoin de :

– Riz basmati,
– Sauce soja sucrée,
– Sauce soja salée,
– Vinaigre de riz,
– Wasabi,
– Gingembre confit,
– Feuilles nori,
– Sucre,
– Sel,
– De quoi remplir les makis : concombre, avocat, saumon..

Et en ustensile, il nous faudra un tapis makisu.

Étape 1 : Cuire le riz

On commence par cuire le riz, car il faudra le laisser refroidir avant de rouler les makis. Pour une feuille de nori, soit 5 ou 6 makis, j’ai pris 50 grammes de riz. D’abord, on le rince plusieurs fois jusqu’à ce que l’eau ne blanchisse plus. Puis on ajoute 120 mL d’eau à notre casserole, et on met sur le feu pour 15 minutes, à couvert.
RizRiz

A la fin des 15 minutes, on laisse couvert au moins un autre quart d’heure pour que le riz refroidisse tranquillement.

Étape 2 : Préparer la garniture

Pendant que le riz cuit / refroidit, on prépare notre garniture : finalement, pour mon deuxième essai, j’opte pour de la .. tomate. J’avais que ça, à vrai dire.
Le « truc » est de couper des morceau long et de même épaisseur. Des petits bâtonnets sont parfaits.

Étape 3 : Assaisonner le riz

On va ajouter un petit mélange de vinaigre au riz :
– 25 mL de vinaigre,
– 10 g de sucre
– une pincée de sel

On mélange bien tous les ingrédients, et on rajoute cette « sauce » au riz refroidit.

Étape 4 : Étaler le riz et la garniture

Le grand moment approche !
Etaler le makisu sur votre plan de travail, et ajouter la feuille de nori. Etaler le riz assaisonné dessus, en laissant un centimètre vide au bout de la feuille. Ajouter la garniture au milieu, éventuellement en la faisant rentrer dans le riz. Essayer de faire en sorte que tout soit bien réparti.
Maki

Étape 5 : Le roulage !

C’est l’étape fatidique du roulage. Prenez doucement le makisu et roulez-le lentement, mais assez fermement pour former un boudin. La feuille de nori colle toute seule à la fin, normalement, il n’y a pas d’eau à rajouter.
Maki
Bon, j’avoue, ca a l’air bien sur la photo, mais en vrai c’était un peu tout mou. J’ai poussé le riz qui débordait dans le rouleau également, pas de miracle de ce coté là.

Étape 6 : Au frigo
Oui, moi, ma technique pour que le rouleau prenne un peu de rigidité, c’est de mettre la bête au frigo pour une bonne 1/2 heure.

Étape 7: La découpe
Sortez un bon couteau de cuisine. Un qui coupe bien.
Il faut couper, sans écraser pour autant. Personnellement, de la pointe du couteau j’incisais le nori, pour ensuite faire entrer la lame et tout couper. Evidemment, les 2 makis de la fin et du début se reconnaissent facilement, ils sont bien moins nets.

Makimaki

Conclusion
A la vue: mouai, bof. Sur certains sites, ils conseillent de couper en deux la feuille de nori. En effet, chez moi, on voit que la feuille de nori ne fait pas un seul tour, mais plutôt un tour et demi, dans le maki. Ils sont pas très « fermes » également : visiblement, il fallait serrer plus fort le makisu au roulage. Oui, mais alors, tout se débine.

Au goût : c’est bon. Ca a le vrai goût des makis, le riz est parfait. C’est déjà ça ! Coté garniture, la tomate, c’est pas terrible.

Bref… j’ai fait des progrès mais on peut mieux faire. Rendez-vous au prochain essai !

AA

Discussion

2 réflexions sur “Faire des makis – essai 1

  1. Normalement on utilise du riz collant, peut-etre que tes maki seraient plus fermes avec ca !
    Je vais peut-etre bien me lancer et essayer d’en faire moi aussi demain soir, maintenant que j’ai tout le necessaire … Merci pour ce cadeau bien cool !

    Publié par Marianne | 04/11/2009, 11:12
  2. alors je suis à l’étape 0 depuis un bout de temps, j’ai tout ce qui faut (même le riz collant comme le suggère le précédent commentaire), il faut juste que je trouve le temps de m’y pencher sérieusement !
    je garde ta recette sous le coude !
    merci

    Publié par stephaniebricole | 15/02/2010, 10:51

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :